2ème trimestre de grossesse - entre frayeur et douceur

Après vous avoir raconté mes péripéties du premier trimestre, je vous explique un peu comment s'est passé le deuxième. Nous avons vécu une belle frayeur, que je tiens vraiment à vous expliquer, cela vous aidera peut-être si vous êtes amenés à vivre la même chose un jour.


Comme d'habitude, pas de tabous ni de langue de bois. C'est encore un article très personnel mais c'est pour moi la meilleure façon de partager des expériences.



Le 2ème trimestre, on me l'a vendu comme l'Eden de la grossesse.

"Profitez-en à fond mademoiselle, c'est le plus agréable des trimestres!" me disait mon médecin.

Et je dois avouer que c'était assez agréable à vivre en fait!


Sentir bébé bouger, deviner sa position, apprendre à connaître son rythme et développer un lien, c'est tout ce que j'ai préféré durant ces 3 mois. Moi qui était pudique envers mon ventre, j'arrive maintenant à dire que "c'est mon fils", que je l'aime déjà, à partager ses petits coups avec mon entourage et à préparer doucement son arrivée.




4ème mois - accouchement physiologique: mon idée de base tombe à l'eau


J'ai confiance absolue en mon gynécologue mais je m'intéressais aussi à l'accouchement physiologique. L'hôpital ou accouche mon médecin propose aussi cette option dans un service à part de la maternité.


Ici pas de péridurale ni de médecins mais des sages-femmes, des chambres dotées d'un lit 2 personnes et d'une grande baignoire; le but étant d'être à l'aise au moment d'accoucher et de ne pas se sentir à l'hôpital.

Je passe un entretien de 2h où on me refait mon bilan médical, on me pose un tas de questions, c'est un peu long mais jusqu'ici tout va bien.


Tout dérape au moment de lire les résultats de ma 1ère prise de sang (faite 2 mois plus tôt et déjà analysée avec mon gynéco, il n'y avait rien d'inquiétant).

La SF panique et m'indique que je ne suis pas immunisée contre le CMV et que je suis positive. Je dois selon elle absolument voir leur gynécologue en urgence pour voir les conséquences pour mon bébé.


J'avoue ne pas trop percuter sur le moment, je suis juste étonnée de ce qu'elle me raconte, mon gynéco m'ayant assuré que j'étais immunisée contre le CMV (Cytomégalovirus).


Le CMV, là où tout bascule en 1 journée


Je rencontre donc la fameuse gynécologue référente, docteur M.; sereine, je vais seule à mon rendez-vous qui est pour moi une formalité.


Elle m'annonce de but en blanc qu'au vu de mes résultats (qu'on lui a donné par téléphone, elle ne les a pas sous les yeux et n'a pas été chercher mon dossier):

  • j'ai attrapé le CMV durant mon premier trimestre, le plus dangereux pour un fœtus

  • que mon bébé avait 1 chance sur 2 d'être contaminé

  • qu'il risquait donc de lourdes séquelles in utero ou dans les 2 ans après sa naissance

  • on parle de surdité, retards mentaux importants de croissance, mort in utero ou à la naissance

Elle enchaîne en me disant qu'elle a demandé des analyses complémentaires , et qu'elle me recontactera dans 2 semaines. Qu'au pire on fera une amniocentèse mais qu'il se peut aussi qu'on ne sache rien voir avant la naissance.


Au moment où sa porte s'est refermée derrière moi, je me suis liquéfiée, tous ses mots ont pris un sens dans ma tête et je ne savais plus respirer. Rien que de l'écrire, cela me rend encore malade.


J'étais perdue, et mon bébé continuait à me donner des petits coups pour me rappeler qu'il était là. Mais dans quel état? quel handicap aurait-il? Comment est-ce que j'allais pouvoir attendre 2 semaines comme ça?


Et malgré cela j'avais toujours en tête cette petite phrase que mon gynécologue m'avait dit au tout début:

"Vous êtes immunisée contre le CMV c'est déjà une bonne chose".


Le lendemain matin, j'ai fini par appeler mon gynécologue. Il a fait des pieds et des mains pour obtenir toutes les réponses à cette histoire. Il a été lui-même rechercher mes analyses, il a été voir les sages-femmes et m'a rappelée:

"Mademoiselle, vous êtes bien immunisée contre le CMV, vous ne risquez rien et votre bébé non plus, tout va bien. Elles ont mal lu et interprété les résultats. Le docteur M. n'aurait jamais du vous annoncer quoi que ce soit sans avoir le document entre ses mains".

Dans la foulée, Docteur M. m'appelle elle aussi:

"Je suis désolée, tout va bien en fait, vous êtes immunisée c'est un malentendu".

Un malentendu? Je ne savais pas si je devais rire ou pleurer de rage ou de soulagement.


Je serais éternellement reconnaissante envers mon médecin pour son implication et son aide pour démêler tout ça.

Il va de soi que j'ai laissé tomber les sages-femmes du service d'accouchement naturel, dis tout le bien que je pensais d'elle au Dr M. et que je continue le suivi chez mon gynécologue, qui fera à priori mon accouchement.

Certains penseront que mal lire un résultat est une erreur humaine; mais pour ma part, dans un hôpital, je trouve cela inadmissible et irresponsable.

Ici il manquait une valeur sur le document, sans laquelle il est à priori impossible de donner un diagnostic donc je ne considère pas cela comme tolérable.


Si vous avez un doute sur un diagnostic, remettez-le en question, c'est votre droit. Ce n'est pas parce qu'on vous dit quelque chose, que c'est vrai ou aussi grave qu'on vous le laisse croire. On a le droit de se renseigner, et de remettre les choses en question.

5ème mois: vacances, kicks de bébé & sciatique


Heureusement, nous avions des vacances prévues 2 semaines après cette histoire, nous avons pu relâcher la pression sur l'île de Palma et nous reconnecter à la grossesse.


Je sens bébé bouger depuis la 17ème semaine; chéri ne sent pas encore les coups mais il voit mon ventre bouger. Il l'a enfin senti vers la 21ème semaine.

C'est une sensation indescriptible; au début je pensais avoir des gaz (glamour dites-vous?). Jusqu'à ce que je ressente un coup qui ne laisse plus place au doute; et là on réalise encore un peu plus et on rentre dans une autre dimension!


Sciatique


C'est avec une sciatique de grossesse que j'entame le 5ème mois. C'est une douleur qui commence dans le bas du dos, continue dans la/les fesses et irradie parfois toute la jambe jusqu'au talon.

J'ai tout essayé pour atténuer la douleur: kiné, ostéopathe, ceinture de grossesse, chaud, froid; rien ne me soulage.


C'est finalement un mois plus tard, à Marbella que je fini complètement bloquée, à ne plus pouvoir poser le pied au sol. On m'avait conseillé l'acupuncture, seule chose que je n'avais pas encore essayée. J'ai donc trouvé une acupunctrice sur place, et je dois avouer qu'elle m'a complètement sauvée; après 1 séance, je n'avais plus rien!


Si aucune des méthodes "classiques" ne fonctionne, je vous conseille vraiment d'essayer!


6ème mois: Echographie et babymoon


Je n'arrive pas à croire que j'en suis déjà au 6ème mois, ça passe à une vitesse incroyable.

J'essaie vraiment de profiter un maximum du positif, des mouvements de bébé, de mon ventre (bien que je ne vois plus certaines parties de mon corps depuis quelques semaines!).


Il y a aussi des journées où rien ne va, je suis crevée et je n'arrive à rien; mais tant pis, je m'écoute et je me repose quand j'en ai besoin.


2ème échographie

C'est aux alentours de la 24ème semaine qu'à lieu la seconde échographie à l'hôpital (si vous consultez un gynéco privé et équipé de l'appareil, vous en aurez plus).


Le bébé a déjà vachement évolué et on le voit très bien (s'il accepte de se laisser voir bien entendu). Cela à un côté vraiment rassurant; tout est mesuré, vérifié, et entendre son cœur battre nous fait réaliser encore plus que nous sommes 3.


Certains hôpitaux proposent de passer l'échographie normale en écho 3D (d'un simple bouton), pour notre part, on a pas du tout aimé, ça nous a un peu traumatisés 😅


Babymoon


C'est donc passé les 6 mois de grossesse que l'on fait notre dernier voyage en avion et en amoureux (je ne vous raconte pas la dégaine avec les bas de contention!)

Cap pour 9 jours de farniente à Marbella.


On se sent encore bien généralement à ce stade, raison de plus pour en profiter et se faire un petit voyage en amoureux. On en profite pour se reconnecter, se relaxer et profiter de chaque instant.


C'est parti pour les 3 derniers mois; je suis super positive car j'arrive encore à bien dormir (fini les douleurs de dos grâce à l'acupuncture), je n'ai pas les fameuses remontées acides ni de rétention d'eau. Je suis juste complètement épuisée, mais je suppose que c'est normal.


Je re-précise que chaque grossesse est totalement différente; je vous partage mon expérience mais vous ne vous y retrouverez peut-être pas du tout, ou peut-être un peu!


Quoi qu'il en soit je vous souhaite une magnifique (future) grossesse; profitez de chaque petit moment, même s'il y a parfois des bas!


Ne culpabilisez de rien; on se sent parfois inutile ou comme une loque, mais on est quand même en train de fabriquer un être vivant ;)


#grossesse #deuxiemetrimestre #pregnancy #cmv #cytomegalovirus #hpv #papillomavirus #babypump

111 vues