Grossesse - le dernier trimestre

Mis à jour : sept. 16

C'est une drôle de sensation lorsque l'on réalise qu'on enchaîne les trois derniers mois de cette belle aventure qu’est la grossesse.

Au moment de commencer cet article, j'en suis à ma 37ème semaine de grossesse (entre-temps j'ai accouché!). Je suis partagée entre hâte, stress, amour et peur de l'inconnu.


7ème mois - diabète & bébé pressé


J'ai passé le test de diabète (triangle glycémique), certaine de ne pas en avoir... évidemment les résultats annoncent un "petit" diabète gestationnel provoqué par les hormones. Joie...

Je dois contrôler ma glycémie 4x/jour en piquant mes doigts et noter tout ce que je mange pendant 2 semaines...re-joie.

S’il y a des pics inexpliqués (>130), on m'explique qu'on me passera sous insuline (là je sais déjà que c'est hors de question, je ne m'injecte rien dans le corps et encore moins enceinte!).


Malgré mon scepticisme je me pique dans tous les sens; comme je ne dépasse jamais les taux imposés pour moi tout roule.


Visite de contrôle; la sage-femme examine mon carnet et "oh mademoiselle ça ne va pas vous avez 2 pics à 130, je vous passe sous insuline".

Euh comment te dire Jeanette que tu m'avais parlé de pics inexpliqués; là c'est bien noté (j'ai même pas triché) que j'ai mangé de la glace...c'est totalement expliqué donc.

"Ah mais non c'est le protocole, c'est comme ça, il faut vous piquer. Et puis vous pouvez bien vous retenir de manger du sucre pendant les mois qui restent".

Au revoir, adios Jeanette, je te laisse avec ton insuline avant de t'en coller une pour tes mots culpabilisants débiles.


Mes pseudos-pics et moi on part vivre notre grossesse tranquille, ciao!


Alors OK on peut gober tout ce que le corps médical nous dit, mais de temps en temps je pense qu'il faut laisser parler son intuition, surtout quand ce qu'on nous annonce semble illogique.


arrêt de travail


C'est quasiment pile au 7ème mois que le médecin décide de m'arrêter. J'ai des contractions régulières depuis quelques jours et après un monitoring à l'hôpital, c'est assez clair: bébé pousse déjà la porte de sortie et mon col est ouvert!


Repos obligatoire, je dois donc rester allongée un maximum et surveiller les contractions.

Sur le coup je culpabilise de ne déjà plus pouvoir travailler mais c'est pour le bien de mon bébé.


Avec le recul , je dois avouer que j'aurais été incapable de continuer à travailler. La fatigue et les vertiges étaient assez intenses et rester assise et concentrée 8h d'affilée n'était pas possible.


S'écouter c'est vraiment la base déjà en temps normal, mais pendant une grossesse, ça ne m'a jamais semblé aussi important.


8ème mois: anémie, prépas & babyshower parfaite!


Bah oui vous savez maintenant que faire les choses simplement ce n'est pas dans mes habitudes 😅. Mais même si j'ai eu quelques inconvénients pendant ma grossesse, cela n'a jamais été grave, et il y a vraiment pire donc je relativise à 200%! J'ai adoré ma grossesse dans son ensemble.


Je suis anémique de base, donc c'était un peu couru d'avance que bébé me pompe le peu de fer que j'avais.


Une petite perfusion de fer à l'hôpital et ça repart...plus ou moins.

Le but étant de remonter le fer et les plaquettes car sous un certain seuil, la péridurale n’est pas possible.



Ma Babyshower idéale


Mes cousines chéries ont organisé ma babyshower; je ne savais rien à part la date et le lieu. Je ne suis jamais allée à ce genre de fête de ma vie et je ne savais donc pas trop à quoi m'attendre.


Je vous laisse quelques photos de cette journée digne d'un événement Pinterest! Elles ont fait ça comme des chefs, et mes amies et ma famille on fait de cette journée un souvenir inoubliable!


En fin de grossesse, entre la fatigue, le stress de la nouvelle vie et tous ces changements, ce genre d'événement est super réconfortant et a complètement rechargé mes batteries.


Un seul conseil: si vous avez l’occasion d'organiser cela pour l’une de vos proches, foncez!


Préparations à la naissance


On continue les préparations avec les sages-femmes de la maternité; chéri vient avec et c'est vraiment un plus. Si vous savez le faire et y aller avec la personne qui vous accompagne le jour de l’accouchement, c'est vraiment rassurant et rempli de bons conseils.


Cela nous permet également de visiter les salles d'accouchement, et d'avoir déjà une petite idée de l'atmosphère, du matériel à disposition et de ne pas arriver dans le flou total le jour J. On y rencontre aussi pas mal de sages-femmes, super souriantes, qui nous mettent en confiance (bon ce n'est pas dit que je ne vais pas les insulter le jour J...)


9ème mois... Déjà?


Une grossesse ça dure longtemps surtout vers la fin 😅 et en même temps ça passe à une vitesse incroyable; souvent j'ai adoré, parfois j'ai détesté.


C'est vrai, mon ventre pèse, je ne sais plus me tourner dans mon lit, et j'ai des crampes aux cuisses toute la nuit. Les 3 pics de canicule n'aidant pas du tout évidemment!


Mais malgré cela, je me sens merveilleusement bien. Super épanouie, bien dans mon corps, heureuse de sentir mon bébé et confiante.


(Petit avant/après: 12 semaines vs 36 semaines)


Bébé me laisse dormir la nuit, il a l'air d'avoir le même rythme que moi; et ça ça n'a pas de prix! Je me réveille souvent (pipi, mal au dos, pipi, moustiques, pipi), mais j'arrive à récupérer quelques heures le matin, donc oui...je marmotte jusqu'11h au lit, c'est maintenant ou jamais (et non, je n'ai pas honte!).


J'essaie de profiter un maximum de ces petits mouvements d'amour (parfois dans les côtes et la vessie). Je crois que ça me manquera d'avoir mon bébé pour moi toute seule, de deviner ce qu’il fait, et de le sentir se blottir contre mes mains.


Créer un être humain, quelle chose complètement incroyable. Faire d'une graine de sésame, un bébé, avec 2 mains, 2 jambes, qui parlera, qui marchera, c'est magique.


Ça peut paraître banal vu que chaque jour des milliers de bébés naissent...mais quand on y pense deux minutes...c'est juste complètement incroyable non?



Et maintenant?

Il ne nous reste plus qu'à attendre que bébé Happy se décide à arriver; après 37 semaines on ne parle plus de prématurité, il peut donc arriver quand il veut.


On sent notre corps travailler au fur et à mesure que le terme approche, mais l'arrivée du bébé reste un vrai suspens...et c'est ce qui est le plus grisant. Chaque période de contractions soulève le fameux "ça y est là? ça commence?"


Les questions commencent à se bousculer:

  • Comment reconnaître si le vrai travail à commencé?

  • Est-ce que mon bébé va/ira bien?

  • Y aura-t-il des complications?

J’essaie de me détendre mais mon cerveau commencer à fumer à 15 jours du terme!


Ce qui est sûr c’est que j’ai hâte de vivre LA rencontre de ma vie ❤️


#maternité #grossesse #troisiemetrimestre #diabete #anémie #babyshower #preparation #naissance