Mon premier trimestre de grossesse- ce qu'on ne m'avait pas (assez) dit

Mis à jour : 9 août 2019

"Attendre un enfant, c'est la plus belle chose du monde, c'est magique, tu vas rayonner" Moui!

Moi j'aime qu'on me dise les choses comme elles le sont vraiment, je n'ai pas besoin de fleurs et de papillons autour de tout, je préfère savoir tout ce qui pourrait m'arriver! Et y a plein de trucs qu'on ne m'avait pas vraiment dit.

A l'heure de vous écrire, j'ai enfin passé le premier trimestre.

C'est un article très personnel, mais comme j'ai eu beaucoup du mal à trouver des réponses à mes questions quand j'en avais besoin, je veux que VOUS puissiez trouver des réponses dans cet article, au cas où vous auriez le même type de début de grossesse.




La découverte de la grossesse, un bonheur instantané?


J'ai appris que j'étais enceinte après 8 semaines de grossesse. Les symptômes étaient là bien sûr, mais comme ce sont les mêmes symptômes que mes crises d'allergies, j'ai cru que mon traitement ne faisait plus effet et j’allais en parler à mon médecin...


Jusqu'au moment où... 4 jours de retard, ma poitrine méconnaissable et des cauchemars aussi cons que dingues nuit après nuit.

Petit pipi sur 3 tests (on sait jamais hein), et paf ça fait un chocapic.


Est-ce que j'ai pleuré de joie?

Non... je suis devenue blanche, verte, rouge, mauve puis re-blanche et j'ai paniqué. J'adore les bébés, on voulait un bébé, mais pas là tout de suite..!

Tout ne se passe donc pas forcément comme dans les pubs Clearblue!



Est-ce que le lendemain j'ai pleuré de joie? Non toujours pas... j'ai paniqué, encore plus!

Est-ce que j'ai culpabilisé de ne pas réussir à me réjouir pendant plus de 2 semaines? Oui!


Et puis en discutant avec chéri, heureusement on s'est rendus compte qu'on était sur la même longueur d'ondes. Flippés, paniqués, pas prêts, des billets d'avion plein les poches... mais malgré tout, aucune envie d´envisager le plan B. Ce bébé on le voulait de toute façon, le timing n'était pas vraiment celui choisi, mais si bébé nous a choisi c'est qu'il y a une raison.


La première visite chez le médecin et l'après


Le jour-même du test positif, j'ai appelé mon gynécologue, j'avais besoin qu'il m'aide, je ne savais même pas comment ni par où commencer.


Au moment de l'écho, je n'étais pas encore convaincue d'être enceinte (la barre positive était infime, très légère sur les tests). Et si je l'étais je m'attendais à 2-3 semaines de grossesse pas plus.

Et là l'écran a parlé; une petite bulle dans une bulle, 7,6mm, il y a bien quelqu'un qui vit avec moi! "Félicitations, on a un bon petit 8 semaines, tout va bien".

Quoi? Qu'est-ce que vous dites? 2 mois et j'ai rien capté? C'est une blague? Je suis une femme je suis censée tout ressentir, et mon 6ème sens, tout ça tout ça?

Et là est-ce-que j'ai pleuré? Toujours pas! J'étais choquée, 2 mois déjà, un bébé, qui va changer notre vie et nos plans... Chéri et moi on n'y arrivait toujours pas; le mélange et la puissance des émotions était un peu dur à gérer.


Peut-être que cela en choquera certains, chaque histoire est différente. Je suppose que ceux qui essayent d'avoir un enfant depuis longtemps, sont heureux instantanément lorsqu'ils découvrent la grossesse.

Mais ce n'est pas toujours le cas; on doit pouvoir accepter de ne pas réussir à se réjouir tout de suite, sans se culpabiliser. Et surtout sans avoir à se justifier à qui que ce soit. Nous avons chacun notre rythme, notre histoire, et nos émotions.


Les symptômes et changements du 1er trimestre


Le médecin m’avait prévenue que les symptômes désagréables arrivaient généralement à partir de la 8ème semaine. Évidemment je n’y ai pas échappé; j'ai été malade jusqu'à la 16ème semaine.


Les nausées matinales


Oubliez le mot "matinales", elles peuvent survenir tout au long de la journée. En fait, les plus faciles à gérer étaient justement celles du matin.

L'astuce: manger 1-2 biscottes avant de sortir du lit (ça a vraiment été magique)

L'astuce 2: pour les nausées en journée manger un peu toutes les 2h


Il existe donc aussi "les nausées du soir" (on va les appeler comme ça). Ça c'est une autre histoire, et c'est ce qui a rendu mon premier trimestre vraiment pénible.

Un mélange entre brûlant, nausées, vertiges, gueule de bois et 8 de tension.

J'ai été malade chaque jour à partir de 17h et toutes les nuits jusqu'à ma 16ème semaine.


Je ne m'attendais pas du tout à cet état et n'y étais pas préparée, donc je pense que je l'ai encore plus mal vécu. Et comme je n'ai pas trouvé beaucoup d'informations là-dessus, j'étais vraiment perdue (sauf par hasard dans un article de Caroline Receveur).


J'ai essayé le Gaviscon, l'Antimetil, les tisanes au gingembre, manger léger, rester couchée, rester assise, rien n'a vraiment aidé.


Ce qui m'a un peu soulagée:

  • une visite chez l'ostéopathe qui m'a soulagée 4-5 jours

  • arrêter les vitamines de grossesse qui me rendaient malade

  • de la patience

La seule chose que je n'ai pas fait, c'est de m'obliger à dormir en rentrant du travail; ce que le médecin me conseillait de faire mais je n'y arrivais pas même si j'étais exténuée.


Et puis tout ça s'est arrêté vers la 16ème semaine de grossesse, comme par magie et j'ai doucement recommencé à vivre! Au point de réussir à randonner 5 jours en Slovénie.


La fatigue


Inutile de vous le dire je pense; l'énergie est divisée par 4. Bébé pompe tout ce qu'il peut pour se construire et notre corps fait ce qu'il peut pour suivre. On a tendance à sous-estimer le fait que l'on crée un être humain de toutes pièces!


J'ai voulu prendre de la spiruline pour m'aider à recharger mes batteries (et mon fer), mais les médecins auxquels j'ai posé la question me l'on déconseillé faute de retours et d'expérience; je n'ai donc pas osé.


Repos donc, rien d'autre à faire! Mais franchement la fatigue est ce qui a été le plus facile à supporter pour ma part.


Les changements corporels & sensoriels


Certaines ont une grossesse qui se voit vite, d'autres moins, nous sommes toutes différentes.

Voici quelques changements pour ma part:

  • Corps: j'ai vite attrapé une bouée autour du ventre, et j'ai vu rapidement ma poitrine et mon ventre évoluer (c'était d'ailleurs assez vilain au début, j'appelais ça "mon bide à burgers" jusqu'à 13 semaines).

  • Cheveux & ongles: ils sont différents, plus soyeux au début, plus épais et ils ont l'air de pousser plus vite

  • Peau: d'abord quelques boutons d'acné, qui ont disparu après 1 semaine, pour laisser la place a une peau lisse. Par contre avec la fatigue et la tension basse, mon teint était gris!

  • Odorat: ce n'est pas un mythe, l'odorat est décuplé. Je ne supportais plus un parfum, un déo, l'odeur de viande qui cuit ou une crème hydratante par exemple

  • Dos: quelques douleurs dans les lombaires, mais rien d'insupportable

  • Nourriture: certaines des choses que j'adorais manger ou boire me sont devenues insupportables: le café, le chocolat, les flocons d'avoine ou les pâtes courtes sont devenues impossible à avaler!

Les changements corporels sont pour ma part les plus difficiles à gérer, encore maintenant après ce premier trimestre de grossesse. J'ai beaucoup de mal à voir mon corps changer aussi vite, et même si je fais attention à mon poids, on n'a clairement aucun contrôle sur la manière dont la silhouette accueille la grossesse.

Mais avouons-le un bon moyen pour se rassurer, est de se dire que l'on est en train de créer le plus bel être sur terre! Et les kilos, ça se perd :)


bactéries: Aliments à éviter


Il y a quelques bactéries dont votre médecin vous parlera; qui pourraient être sans danger pour vous, mais plus graves pour le fœtus. Je vous résume ici ce qui m'a concernée.


Toxoplasmose: si comme moi, vous n'êtes pas immunisée (seule 1 femme sur 10 l'est!) vous recevrez une liste de précautions à prendre et d'aliments à bannir pendant la grossesse (viandes et poissons crus donc sushis, américain préparé, tartares, fruits et légumes mal lavés etc)


CMV: Le cytomegalovirus; nous avons eu une expérience assez traumatisante avec ce virus, que je raconterai à l'occasion (au final tout va bien). Il se peut que vous soyez immunisée, c'est la première chose qui sera testée dans votre prise de sang (du moins en Belgique; en France ce n'est pas systématique malheureusement). En attendant de le savoir ou si vous n'êtes pas immunisée, gardez une certaine distance avec les jeunes enfants ou personnes âgées qui sont malades (rhume, grippe, etc). Le virus se transmet généralement via les fluides (larmes, nez qui coule, changement de couches). Si vous ne savez pas éviter (car vous travaillez dans un home ou dans une crèche ou avez des enfants par exemple), lavez-vous soigneusement les mains après toute manipulation.


Listériose et E.Coli: ici, pas moyen d'être immunisée. Les précautions sont un peu identiques à la toxo; sauf qu'il faut également veiller à ce que les produits laitiers soient pasteurisés (processus qui permet justement de tuer la bactérie en question).


Dans mon entourage, certains m'ont demandé pourquoi je faisais attention à tout, alors qu'avant on ne faisait pas tout ce "bazar"et que c'était totalement inutile.

  • De 1: il y a 30 ans, la nourriture industrielle était sans doute moins transformée et dégueulasse que maintenant, et on consommait plus local et de saison.

  • De 2: j'ai attrapé E.Coli sans même être enceinte, à cause d'une viande mal conservée dans un restaurant. Donc ce n'est pas juste "un risque" c'est une réalité. Si ça a été dangereux pour moi je n'imagine pas ce que ça peut faire sur un foetus.

  • De 3: je suis responsable d'un être humain et cela me semble logique de prendre soin de lui, et de suivre les recommandations logiques.

  • De 4: je ne vais pas mourir en me privant 9 mois de quelques aliments, même si oui j'en ai envie, le jeu en vaut largement la chandelle.


Inutile d'être paranoïaque, votre médecin vous donnera une liste, et tout est assez logique. Il existe également des applications pour vous aider à y voir plus clair (j'utilise Alimentation Grossesse).


Il faudra être vigilants en sortie, notamment au restaurant, en demandant à ce que les légumes soient bien lavés, la viande bien cuite, etc. Un peu gênant au début, mais les restaurateurs ont l'habitude et en le demandant gentiment, aucun souci rencontré jusqu'ici.


Ce qui m'a aidé à tenir moralement et physiquement


  • Me sentir soutenue (par mon chéri et mes proches) et avoir de l'aide pour les choses les plus basiques que je n'arrivais plus à faire (cuisiner, nettoyer, ranger, promener le chien ou faire des courses)

  • Me forcer à manger des salades de fruits ou des smoothies le matin et des légumes; j'étais vidée, je ne prenais pas de vitamines, donc j'essayais de prendre des forces de manière naturelle

  • Mais aussi manger ce qui me faisait envie sur le moment, même si niveau "ligne" ce n'était pas conseillé; j'ai eu pendant 2 semaines une addiction aux frites! Je ne me suis pas privée, ça me remplissait de bonheur et j'oubliais un peu mes nausées!

  • Prendre soin de moi: je n'y suis arrivée que 3 fois en 2 mois, mais ça m'a fait un bien fou. Une soirée cocooning comme il se doit, qui m'aidait à me sentir vraiment mieux quelques heures

  • Lâcher prise et arrêter de culpabiliser (ça m'a pris du temps): Tant pis si je n'arrive à rien, c'est passager et il y a une raison à cela. J'ai totalement le droit de me reposer. J'avoue que sur ce coup-là, c'est chéri qui m'a aidée à déculpabiliser!


Et quand l'orage passe?


Pendant une grossesse, pas mal de choses changent, notamment au niveau hormonal. Vous aurez peut-être le sentiment de ne pas être comprise, de ne pas réussir à exprimer tout ce que vous ressentez, et c'est parfois le cas. Mais accrochez-vous, cette phase est passagère, même si on a l'impression de ne jamais en voir la fin.

J'ai beaucoup culpabilisé de ne pas profiter de ma grossesse, de ne pas réussir à aimer ça, de ne rien y trouver de positif pendant quasiment 2 mois. C'est très difficile à vivre, parce que tout le monde autour de vous se réjouit, et vous les regardez, crevée, nauséeuse, en vous demandant "mais qu'est-ce qu'ils trouvent de magique là-dedans".


C'est donc à ma 16 ème semaine que j'ai enfin cessé d'être malade. Je commence enfin à profiter de ma grossesse et à réaliser que je fabrique un petit garçon! Que je réalise que le mot "maman" raisonnera dans la maison et que mon chéri sera upgradé au poste de "papa".


Envolée la culpabilité de ne pas en avoir profité avant, je n'y serais pas arrivée, c'est comme ça; j'ai encore 5 mois pour le vivre pleinement et c'est très bien comme ça.


Vous ne vous retrouverez peut-être pas du tout dans mon récit mais si vous êtes dans le même cas, j'espère vous avoir un peu aidées et soulagées!


En route pour le deuxième trimestre; celui ou bébé choups me donne des petits coups de pieds le matin quand il est l'heure de déjeuner et où j'espère (sans trop y croire) ne pas trop grossir (on est déjà à +4 kg)!


#maternité #grossesse #bébé #trimestre #nausées #malade #premiertrimestre #enfant #maman #baby #symptomes

360 vues